© P.Yves Touzot 2018

18 juin 2018

FILM: The Grey / Le Territoire des Loups

Un avion s'écrase dans les neiges de l'Alaska sur le territoire d'un meute de loup. Les rescapés tentent de survivre dans un environnement hostile ...













Malgré la présence de Liam Neeson, The Grey, traduit maladroitement en français par Le Territoire des Loups, est passé un peu inaperçu lors de sa sortie, alors qu'il méritait sans doute davantage d'attention, de reconnaissance et de succès. Car The Grey est pour moi une des oeuvres cinématographiques marquantes de ces dix dernières années, ainsi qu'un des films les plus aboutis (et les plus durs) sur le rapport à la nature. 

John Ottway (Liam Neeson) et une dizaine d'ouvriers travaillant sur un chantier de construction d'oléoduc en Alaska survivent à un crash d'avion pour se retrouver seuls, en plein hiver, sur le territoire de chasse d'une meute de loups affamés par le froid. 
Dès les premières images, le réalisme de la mise en scène nous projette dans le film. Dans The Grey, pas de reconstitution en studio, de scènes avec de la fausse neige ou de condensation rajoutée en post production. Dans The Grey, tout a été tourné dans de véritables conditions, dans le Grand Nord canadien, dans de véritables décors naturels, en plein hiver, dans le froid et le vent, loin du confort du monde civilisé. Ce parti pris radical finalement assez rare se ressent à chaque image, mais aussi dans le jeu des acteurs, sur leur peau, dans leur regard, et, finalement, dans leur âme. Comme les personnages qu'ils interprètent, les comédiens (et les techniciens) sont allés se confronter à la réalité de l'histoire qu'ils racontaient. 
The Grey commence comme un "shoot them up" assez classique (film de survie où les protagonistes meurent les uns après les autres, où le jeu consiste à anticiper leur ordre de disparition, et à trouver l'identité des survivants), mais le film s'affranchit vite de ce schéma un peu éculé pour nous révéler sa véritable nature, plus sombre et plus métaphysique. Le spectateur comprend que, cette fois-ci, personne ne survivra. Le film explore alors les réactions de chacun de ces rescapés face à leur mort annoncée. Et même si l'environnement joue un rôle essentiel, à travers la présence des loups, le froid glacial et l'isolement, la thématique du rapport à la mort l'emporte sur celle du rapport à la nature. La variété des réactions des personnages face à leur inéluctable destin résonne en nous profondément, et nous interroge sur quelque chose d'essentiel et d'intime qui nous concerne tous: quelle attitude aurais-je face à l'annonce de ma propre mort ?
Si tous les personnages sont bien habités par des comédiens habitués à des seconds rôles, la prestation de Liam Neeson est pour beaucoup dans la réussite du film, un projet dans lequel il s'est jeté à corps (et à coeur) perdu pour exorciser la disparition accidentelle et subite de sa propre femme, décédée devant ses yeux des suites d'un banal accident de ski. L'intensité de son interprétation offre à son personnage, lui aussi veuf, des moments de grâce, de souffrance et de force bouleversants, jusqu'à la séquence finale, sublime.

Dernier conseil aux impatients: restez jusqu'à la fin du générique. Vous aurez alors la réponse à une question que vous vous poserez forcément à ce moment-là ... 


Un film profond et crédible qui va jusqu'au bout de son propos. Captivant.

The Grey / Le Territoire des Loups, un film de Joe Carnahan, sorti en 2012.
Disponible en DVD/VOD/BlueRay




La bande annonce:



Sur ce site, pour les amateurs de survie en milieu extrême:

SERIE: The Terror
ROMAN, FILM, DOC: The Revenant
FILM: Jungle




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire