© P.Yves Touzot 2018

25 mars 2018

FILM: Hostiles

1892. Un capitaine de l'armée américaine est chargé de raccompagner un chef de guerre Cheyenne depuis le Nouveau Mexique jusqu'au Montana...



"The essential American soul is hard, isolate, stoic, and a killer. It has never yet melted.

C'est par cette phrase célèbre de D.H. Lawrence que s'ouvre le film Hostiles, et elle en résume clairement le propos: l'Amérique est née dans la violence, et elle ne s'est toujours pas délayée.
Un tueur d'indiens est chargé d'escorter un tueur de blancs condamné par la maladie depuis le Montana jusqu'à son Montana natal pour y mourir sur la terre de ses ancêtres. Sur leur long chemin (plus de 1500 kilomètres), ils récupèrent une femme blanche dont les trois enfants et le mari ont été abattus froidement sous ses yeux par des Indiens. Comme on peut l'imaginer, la cohabitation entre ces différents personnages ne va pas être simple.
Hostiles nous invite à un long voyage à ciel ouvert dans les paysages de l'Ouest américain, dans un contexte historique violent qui berce le film. La séquence d'ouverture, d'une violence crue, est bouleversante. Elle nous plonge dans un univers où la violence est omniprésente, autant chez les colonisateurs européens qu'entre les différentes tribus indiennes. Aucune communauté n'est épargnée. Pourtant, durant leur lente marche dans la nature, ces deux communautés que tout oppose vont se rencontrer, se découvrir, se comprendre et se respecter. Les thématiques développées dans ce film sont éminemment actuelles: cohabitation entre différentes communautés, individualisme et sens du devoir, condition de la femme, violence et armes à feu.
Pendant plus de 2 heures, Scott Cooper, le réalisateur, nous plonge dans une nature à la fois âpre et magnifique, sans jamais chercher l'esthétisme ou la dramatisation. Il filme la forêt, la montagne, les grandes plaines, sous la pluie, sous la neige, sous le soleil, à hauteur d'homme, sobrement. Les images sont à la fois sobres et magnifiques. Cette volonté de simplicité est la marque de fabrique du film, tant d'un point de vue mise en scène que dramaturgique. Christian Bale, dans un de ses meilleurs rôles (et il commence à y avoir beaucoup), interprète le capitaine yankee avec intensité et intériorité. Difficile de comprendre comment les Oscars ont pu passer à côté de cette très belle prestation.  Rosamund Pike, bouleversante dans plusieurs registres, confirme son incroyable talent, et sa singularité. Enfin Wes Studi et les autres comédiens d'origine indienne, sont sobres et profonds.
Hostiles est un film dans la lignée de Danse avec les Loups et de l'Assassinat de Jesse James. Il mérite vraiment d'être savouré dans une salle de cinéma.

Un grand film, dans le fond comme dans la forme. 

Hostiles, un film de Scott Cooper sorti en mars 2018.
A l'affiche au cinéma.






Sur ce site, pour les amoureux des westerns contemporains:

FILM: L'Assassinat de Jesse James
FILM & ROMAN: Danse avec les Loups
ROMAN & FILM: The Revenant




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire